Qu’est-ce que le bonus-malus ?

bonus-malus

Publié le : 02 juin 20235 mins de lecture

Le bonus-malus consiste en un système chiffré qui vise à réduire ou à majorer le montant de la prime d’assurance d’un conducteur en fonction des précédents accidents de la route et sinistres qu’il a pu avoir. Comment calculer un bonus-malus ? Comment connaître son bonus-malus ? Quelques éléments de réponse.

Qu’est que le bonus-malus ?

Comment connaître son malus ou son bonus ? Le bonus-malus? également connu sous l’appellation « coefficient de majoration/réduction », est un concept inclus dans votre contrat d’assurance automobile et très facile à comprendre.

Le malus

Le malus est une pénalité qu’un conducteur peut recevoir s’il est l’auteur d’un sinistre sur la route. Il augmentera la prime d’assurance que le conducteur doit verser à l’assureur.

Le bonus

Par contre, s’il n’a causé aucun problème sur une période donnée, la compagnie d’assurance lui accorde un bonus.

Quels véhicules sont concernés par le bonus-malus ?

Le bonus-malus mis en places par les assurances concerne les véhicules à deux roues (plus de 125 cm3) et à quatre roues.

Il est à noter que le système en question porte sur les contrats d’assurance des véhicules à moteurs (cyclomoteur, quad et voiture). Par ailleurs, les véhicules qu’une entreprise utilise dans le cadre de ses activités ne sont pas assujettis au bonus-malus. Toutefois, le bonus-malus est transférable en dépit du changement de compagnie d’assurance pendant l’année et ce, quelle que soit la raison. Les informations qui vous concernent sont à transférer à l’assureur.


Le bonus-malus en animation par MMA.

Calculer son bonus-malus

Pour déterminer le bonus-malus, un assureur est tenu de se baser sur certains coefficients. Ceci étant, si un conducteur ne fait pas d’accident pendant un an, il peut profiter d’une réduction de 5% sur sa prime d’assurance comparé à l’année précédente. Donc, le bonus-malus est multiplié par un coefficient de 0,95. Ce qui réduit la prime de base.

A l’inverse l’assuré obtient un malus de 25% pour tout accident responsable qui est applicable pour chaque sinistre causé, et un malus de 12.5% pour chaque accident si l’assuré est partiellement responsable du sinistre. En outre, la loi portant sur les assurances est celle qui détermine les limites du pourcentage applicable au bonus-malus. Suite à une période sans accident (deux ans), le coefficient du malus est de 1%.

Mais comment connaître son bonus maximal ? Sachez qu’il est à 0,50. Vous atteignez ce seuil après 14 années consécutives sans aucun accident ou des accidents dont vous n’êtes ni partiellement ni totalement responsable.

Comment connaître son malus ? Vous pouvez trouver différentes modalités de calcul à ce sujet, mais sachez que le coefficient du malus ne peut pas excéder 3,50.

Quelles astuces pour connaître votre bonus-malus ?

Il est capital de connaître son bonus-malus, mais il est aussi capital d’éviter tout accident de la route. De ce fait, vous devez vérifier les avis d’échéance que la compagnie d’assurance vous transmet en fin d’année. Sur ce document, vous recevez les éléments relatifs au contrat d’assurance et vous connaîtrez le coefficient qui s’applique en cas de malus ou de bonus.

Le reste de l’année, vous pourrez demander des informations en sus par rapport à votre situation à votre assureur ou conseiller en assurance. Il est conseillé de réclamer à votre assurance les erreurs que vous trouvez dans les relevés d’informations. Il faut savoir que dissimuler ce type d’information expose le conducteur à des sanctions civiles et pénales.

Par ailleurs, il faut distinguer les faits donnant lieu à l’application de malus et les sinistres qui ne sont pas pris en compte et qui ne causeront pas de majoration. Ce sont par exemple les sinistres incendies, les bris de glace, les vols et accidents en stationnement (sans tiers identifié). Il en est de même si l’auteur de l’accident conduit un véhicule sans que son propriétaire ne soit au courant.

 

Plan du site